Nom Fabre Prénom Jean Baptiste
Né le 29 mai 1880 à Labastide Leveque (12)
Fils de feu Victor Cyprien et de Emilie Garés
Profession cultivateur à Pian  
Épouse
Marie Champon née en 1887 Enfants Julienne (1907-1988)
Grade 2° Classe  
Corps 37° R.I.C .
Matricule 1482 au recrutement de Rodez
classe 1900
Mort le 14 janvier 1915
à Pranzieux le Mesnil (88)
Genre de mort Tué à l'ennemi

 Le 15 janvier, Jean Baptiste Jules Cyprien FABRE est le premier mort de l’année 1915. Il était né en mai 1880 à Labastide-Lévêque dans l’Aveyron, dans une famille nombreuse. Arrivé à Saint-Pierre après son service militaire (classe 1900), il était cultivateur. Il avait épousé en 1906 l’aînée des soeurs CHAMPON, Marie dite Marthe, avec laquelle il avait eu une fille, Julienne, née en 1907. En août 1914, il est mobilisé au 37ème régiment d’infanterie coloniale. Dans un premier temps, ce régiment est envoyé à l’entrainement à Toulon. Mais, dès le 10 septembre 1914, étant donné les énormes pertes subies par l’armée française dans les premières batailles, il est envoyé au combat, dans les Vosges, dans la zone de la Forain, au Nord de Saint-Dié. Là, dès la fin septembre, le front est fixé , les armées creusent leurs réseaux de tranchées et s’affrontent régulièrement pour tenter de s’emparer des tranchées adverses. C’est dans l’un de ces combats, lancé le 14 janvier à l’aube, que Jules FABRE est tué. «  L’opération s’exécute conformément aux ordres donnés (…).Elle réussit parfaitement. L’ennemi est chassé de ses positons après un vif combat. Les tranchées sont démolies, bouleversées et comblées. Nos pertes sont de 27 blessés et 10 tués. » , dit l’Historique régimentaire.

  • archives_E670765R

Simple Image Gallery Extended

Journal de marche du 37 ème RI